Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 17:14
 Un petit jeu lancé par LADY MARIANNE nous convie à décrire sur nos blogs l'endroit où nous habitons...
 je trouve ça très sympathique et vraiment convivial.... en connaître un peu plus sur les autres... aussi, voilà... Comme je le répète souvent, je suis Vosgienne d'origine... mais depuis 2004 j'habite à Nancy... j'y suis venue pour faire une formation de Moniteur-éducateur à l'IRTS et j'y suis restée... Mes vosges natales me manquent énormémént mais on n'est pas si mal à Nancy...

http://www.hist-geo.com/Images/spacer.gifhttp://www.atilf.fr/atilf/images/carte_france.gif
Nancy se situe dans l'est de la France... d'où une météo pas toujours clémente... mais le coeur des Lorrains est plein de chaleur et on y est généralement très très bien accueilli...

Nancy est une ville française, préfecture du département de Meurthe-et-Moselle, en région Lorraine. Elle était la capitale politique du duché de Lorraine jusqu'à son rattachement au Royaume de France en 1766. La population intra-muros s'élève en 2007 à 105 349 habitants dans une aire urbaine de 415 765 habitants (en 2006).

Nancy dans l'histoire:

Bien que de nombreux sites préhistoriques aient été découverts sur les plateaux entourant la ville, le site historique de la ville ne semble pas avoir été vraiment occupé avant l'époque mérovingienne, vers la fin du VIIe siècle. On mentionne juste l'existence d'un gué sur la Meurthe au VIIIe siècle.

La naissance de Nancy est en fait liée à l'édification d'un château féodal, au cours du XIe siècle, par Gérard d'Alsace qui y fonde une petite cité qui deviendra la capitale du duché de Lorraine sous ses successeurs au XIe siècle. En 1218, au cours de la Guerre de Succession de Champagne, sous le règne du duc Thiébaud Ier, la ville est totalement incendiée par l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen. Elle sera reconstruite, agrandie et protégée par un nouveau château.

Sous les règnes des ducs Charles III et Léopold, la ville bénéficie de nombreuses extensions (ville neuve) et construction d'hôtels particuliers ainsi que d'un rayonnement culturel sans précédent. Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et beau-père du roi de France, sa fille Marie Leszczyńska a épousé Louis XV, est écarté du trône de Pologne mais reçoit en viager le duché de Lorraine, cédé par les Habsbourg et le duc François III de Lorraine au traité de Vienne. Il s'applique à améliorer la qualité de vie de ses nouveaux sujets et à faire du duché un pôle culturel, mais s'il règne, il n'a que peu de pouvoir de décision : c'est l'intendant dépéché par le roi qui gère les affaires du duché, préparant l'intégration à la France. Le duché, libéré de la pression militaire française, connait alors une période d'apogée, en plein siècle des lumières. Il crée en l'honneur du roi de France une place de belles proportions qui recevra plus tard son nom. À sa mort en 1766, le duché revient à la couronne de France. * Le 1er novembre 1749,le roi de Pologne et duc de Lorraine et Mme Infante tiennent sur les fonts baptismaux la fille du comte de Bragelone. Source : Gazette de France publié par Théophraste Renaudot. Nancy est le siège d'un évêché depuis 1778 correspondant au transfert de celui de Toul. La ville possède également une cour d'appel. En août 1790, la ville fut l'objet d'une révolte militaire réprimée sévèrement par les troupes du marquis de Bouillé : le régiment des hussards de Lauzun chargea dans les rues de la ville. Cet évènement, connu sous le nom «d'affaire de Nancy», fut le principal épisode de la période révolutionnaire à Nancy.

En 1871, la ville reste française tandis que l'Alsace et la Moselle, avec Strasbourg et Metz, sont rattachées à l'Allemagne par le traité de Francfort. Nancy connaît alors une période de prospérité et un nouvel âge d'or culturel. En effet, de nombreux optants (Alsaciens et Mosellans refusant la nationalité allemande) choisissent de s'y installer, parmi lesquels un grand nombre d'intellectuels et d'industriels. Nancy devient alors la principale ville de l'est de la France et sa population augmente de façon considérable passant de 50 000 habitants en 1870 à 120 000 en 1914. Mais avec l'annexion, Nancy devient un symbole et sombre, peu à peu, dans une crise nationaliste à partir de 1889 qui voit arriver dans les conseillers municipaux, sur les bancs de l'Assemblée des élus antisémites. Ville de sidérurgie depuis les années 1880, Nancy se rêve aussi en ville charbonnière à la toute fin du XIXe siècle. Le projet, dû à l'impulsion de maîtres de forges (les Cavallier, de Lespinats, de Saintignon, Villain…), d'ingénieurs des Mines, de banquiers et d'hommes d’affaires locaux, restera cependant sans lendemains. A cause de la poussée démographique des années 1870-1900, l'urbanisation à Nancy sera pour le moins anarchique. C'est une ville en pleine expansion qui verra la naissance, en 1894, de la société des arts décoratifs Lorrains, future École de Nancy, dont les chefs de file seront Émile Gallé, Antonin Daum, Louis Majorelle, Victor Prouvé ou encore Eugène Vallin. L'exposition de cette société, créée sur l'initiative de l'architecte Charles André, a le mérite de faire connaître, au côté d’Émile Gallé, d'autres artistes nancéiens. Parmi eux, l'ébéniste Eugène Vallin expose, dans la section consacrée à l'architecture, un plafond de salle à manger pour la demeure qu'il est sur le point de construire boulevard Lobeau. C'est l'une des premières réalisations architecturales de l'art 1900 à Nancy. L'Alliance provinciale des industries d'art, ou École de Nancy, dont le but est la renaissance et le développement des métiers d'art en Lorraine, va institutionnaliser ce mouvement en 1901. Les statuts de cette association, son but, et la composition de son comité directeur sont révélateurs des liens étroits existant entre les industriels, et les artistes locaux. L'exposition universelle de l'Est de la France de 1909, sera la dernière manifestation collective de l’École de Nancy. Eugène Vallin en construira le pavillon. Entre 1891 et 1911, sur 3 500 édifices construits, 250 sont influencés par l'Art Nouveau, et une cinquantaine d'édifices se démarquent. Les commanditaires d'édifices de style 1900 sont des particuliers, des industriels ou des notables locaux, souvent originaires des territoires annexés d'Alsace-Moselle. Les maîtres d'oeuvre, architectes, ingénieurs, ou entrepreneurs, viennent d'horizons différents. La plupart des architectes, comme Lucien Weissenburger, Henry Gutton, ou Émile André, ont une formation classique: ils sont diplômés de l'École des beaux-arts de Paris, ou sortent de l'atelier de Victor Laloux. Par contre, les ingénieurs, tels le polytechnicien Henri Gutton ou Frédéric Schertzer, ont une formation plus souple, ouverte aux innovations techniques. Enfin, nous trouvons l'ébéniste Eugène Vallin, le premier semble-t-il à traduire dans l'architecture, les principes de l'Art Nouveau à Nancy. Durant la Première Guerre mondiale, la ville a été menacée lors de la bataille du Grand Couronné. Elle a ensuite subi des bombardements par avions et zeppelins et également les tirs du Gros Max : une batterie de 380 mm modèle SKL/45 installée à 35 km de distance, dans le village de Hampont en zone annexée. Ces bombardements firent de gros dégâts matériels et causèrent la mort de 177 personnes[25]. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la libération de Nancy de l'occupation allemande fut effectuée par la troisième armée américaine du général Patton pendant la campagne de Lorraine en septembre 1944.

Personnalités nées à Nancy:


 Le plus célèbre endroit de Nancy:

La place Stanislas:

http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre,france-nancy,place-stanislas-nancy-01.jpg

http://www.ferronnier.net/media/stanislas.jpg

Source: WIKIPEDIA...


 Encore beaucoup de choses à dire sur Nancy... mais je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps... si vous voulez en savoir plus n'hésitez pas à venir faire un p'tit tour par ici...

Partager cet article

Repost 0
Published by maria - dans bric à brac
commenter cet article

commentaires

domino 28/03/2010 13:30


bonjour Maria
je suis déjà aller plusieurs fois à Nancy , mais juste pour visiter la ville et faire du lèche vitrine ...et 2 fois pour aller chercher mon fils qui faisait son apprentiisage mécanique au CFA . il
prenait le train pour aller et rentrer , mais 1 fois il y a une 1 alerte à la bombe à la gare , donc plus de trains pour rentrer et une fois la grève !
mais pas drôle de circuler en ville!!
bon dimanche
bisous




maria 01/04/2010 09:45



non, pas drole du tout la circulation... une vraie galère... lol... mais rien ne vaut la bonne campagne vosgienne va...


bisous bisous



mamazerty 28/03/2010 09:22


le pays des bergamotes ...je connais un peu la lorraine mais pas Nancy, une jolie ville à découvrir...bon we et merci pour
cette découverte


maria 01/04/2010 09:49



oui, hummm la bergamotte... lol.... bisous et merci de la visite



Flo & Bastet 27/03/2010 16:41


Une jolie ville Nancy, que je connais bien, hihi, j' y étais jeudi et j'y retourne mardi et mercredi...
Je viens surtout pour te souhaiter UN JOYEUX ANNIVERSAIRE !


maria 01/04/2010 09:42



oui, c'est sympa malgré la circulation cahotique... lol...


bisous bisous et merci en retard...



gypsy 27/03/2010 08:33


kikou Maria
merci pour cet article sur ta région ! je te souhaite un joyeux anniversaire , une blle journée remplie de cadeaux ,d'amour ,de tendresse et d'amitié!je te fais de gros bisous


maria 01/04/2010 09:40



merci beaucoup mon amie... gros bisous



Autre vue 26/03/2010 19:17


Chapeau bas pour la présentation !
J'avoue que la Lorraine me paraissait beaucoup plus grise de par ses usines métallurgiques ... et je croyais que l'on parlait plus le lorrain que le français, un peu comme l'allemand en Alsacie
...
Parmi les personnalités, peu sont venues boire un pastis à la maison, donc je ne les connais pas bien, mai scela prouve qu'il y a du monde dans le coin.
Encore une fois félicitations pour cette page.


maria 01/04/2010 09:39



merci beaucoup de la visite... et oui, la Lorraine n'est pas si perdu que ça... lol



Présentation

  • : Le blog de maria
  • Le blog de maria
  • : allez, je m'y mets pour de bon... après plusieurs essais et tentatives non suivis de création de blogs, j'ai décidé de m'y mettre pour de bon pour faire partager à tous nos idées,notre quotidien, notre vie etc... bon vent à toutes les personnes qui passeront par là.
  • Contact

 

 

 

Recherche

Page Facebook

Hello coton

Retrouvez louise54100 sur Hellocoton

à visiter

top site