Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 14:38

Ma maman m'a toujours dit que pour savoir si une Madeleine était réussie, il fallait qu'elle ai un joli ventre... à savoir une belle boule sur le dessus.... pas facile facile... ^^

Mais ce matin, une belle surprise dans mon four...

 

madeleine

 

Et pour connaître ma recette, ça se passe par là:

***...ICI...***

 

-----

 

Un petit peu d'histoire...

 

La madeleine serait née au 18ème siècle, en Lorraine... Plus exactement à Commercy. Elle aurait été réalisée, d'après une recette oubliée, par une jeune pâtissière de l'époque, Madeleine Paulmier, qui en confectionna pour le Duc de Lorraine et roi de Pologne de l'époque, Stanislas Leszczynski, beau-père du roi Louis XV.

Elle est ensuite devenue célèbre grâce à Proust qui raconte dans son oeuvre "A la recherche du temps perdu" comment des souvenirs d'enfance lui reviennent simplement à travers une bouchée de madeleine... 

La madeleine de Proust est désormais entrée dans le langage commun pour évoquer un joli souvenir d'enfance...

 

"... Il y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n’était pas le théâtre et le drame de mon coucher n’existait plus pour moi, quand un jour d’hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j’avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d’abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblaient avoir été moulées dans la valve rainurée d’une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse: ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D’où venait-elle ? Que signifiait-elle ? Où l’appréhender ? Je bois une seconde gorgée où je ne trouve rien de plus que dans la première, une troisième qui m’apporte un peu moins que la seconde. Il est temps que je m’arrête, la vertu du breuvage semble diminuer. Il est clair que la vérité que je cherche n’est pas en lui, mais en moi. Il l’y a éveillée, mais ne la connaît pas, et ne peut que répéter indéfiniment, avec de moins en moins de force, ce même témoignage que je ne sais pas interpréter et que je veux au moins pouvoir lui redemander et retrouver intact, à ma disposition, tout à l’heure, pour un éclaircissement décisif. Je pose la tasse et me tourne vers mon esprit. C’est à lui de trouver la vérité. Mais comment ? Grave incertitude, toutes les fois que l’esprit se sent dépassé par lui-même ; quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays obscur où il doit chercher et où tout son bagage ne lui sera de rien. Chercher ? pas seulement : créer. Il est en face de quelque chose qui n’est pas encore et que seul il peut réaliser, puis faire entrer dans sa lumière...."

 

Extrait tiré de : Du côté de Chez Swan-A la recherche du temps Perdu...  Marcel Proust

 

....

 

Pour ma part, la madeleine évoque beaucoup de souvenirs d'enfance, beaucoup de douceur... maman derrière ses fourneaux, papa dans son atelier, moi assis sur son établi avec des clous, une planche et un marteau... mes frères et soeurs et toute notre belle petite famille qui m'ont permis de devenir celle que je suis... et tout ça à travers un simple petit gâteau emprunt d'une âme pure et délicieuse... 

 

....

 


Partager cet article

Repost 0
Published by maria - dans bric à brac
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maria
  • Le blog de maria
  • : allez, je m'y mets pour de bon... après plusieurs essais et tentatives non suivis de création de blogs, j'ai décidé de m'y mettre pour de bon pour faire partager à tous nos idées,notre quotidien, notre vie etc... bon vent à toutes les personnes qui passeront par là.
  • Contact

 

 

 

Recherche

Page Facebook

Hello coton

Retrouvez louise54100 sur Hellocoton

à visiter

top site